Le Marketing Collaboratif peut-il dynamiser votre PME ?

Certaines marques ont placé le marketing collaboratif au cœur de leur stratégie marketing et de leur politique d’innovation. Elles impliquent désormais les consommateurs dans les prises de décision de leur entreprise. Cette démarche de co-création peut se faire au niveau de la conception de nouveaux produits, de l’évolution des produits actuels, voire des actions de vente et des campagnes de communication (digitales comme print). Mais le marketing participatif est-il adapté aux PME ? Qu’ont-elles à gagner avec ce type de pratique ? La réponse dans cet article.

Google My Business Référencement SEO

#1 – Marketing collaboratif : une bonne technique marketing ?

Mettre en place un dispositif de co-création entre une marque et ses consommateurs offre de multiples avantages. 

Tout d’abord, écouter sa communauté c’est miser sur le relationnel : s’appuyer sur elle pour trouver l’inspiration et viser juste (générer de nouvelles idées). Dans le cadre d’une démarche collaborative, les membres peuvent ainsi proposer leurs idées de produits ou services innovants au plus proches de leurs attentes (co-création produit). Ces nouvelles offres co-créées seront mieux adaptées aux besoins et aux attentes de ceux à qui ils sont destinés, limitant ainsi l’échec. Depuis plus de 10 ans, Starbucks s’est engagée dans une démarche collaborative avec ses clients via notamment le hub MyStarbucksIdea aux Etats-Unis. La marque a développé en France de nouveaux services issus des idées exprimées par les clients, qui sont ainsi devenus une extension de leurs équipes marketing (découvrir le programme MysStarbucksIdea). La personnalisation des offres, le parcours client, les différents canaux de communication, tout peut faire l’objet d’une démarche de co-création !

La co-création c’est également inviter ses clients, prospects, collaborateurs et partenaires à tester en avant-première ses nouveautés.

Couleurs, formes, design, textures, odeurs… Ces tests et ces retours sont essentiels pour assurer la bonne commercialisation de nouvelles offres. Pour le lancement de nouvelles crèmes desserts, la marque Danette incite les consommateurs à voter pour leur parfum préféré. Cette co-création de produit assure à la marque Danone de commercialiser des desserts en parfaite adéquation avec les goûts des consommateurs. 

En savoir plus sur le marketing participatif chez Danone.

Certaines marques utilisent également cette dynamique collaborative pour solliciter régulièrement leurs clients. C’est une démarche d’amélioration continue, avec notamment le cas de l’enseigne Décathlon. Elle demande de façon automatique à ses clients leur avis sur les produits achetés afin d’améliorer les produits et services proposés tout en développant le bouche à oreille !

Une relation omnicanal, de l’automation et un bon CRM ne peuvent que vous être bénéfique pour développer votre relation client. 

Enfin, la co-création c’est également inviter vos clients à donner leurs avis sur vos campagnes de communication. Cela vous permettra d’imaginer des messages adaptés à vos cibles. Ainsi, les entreprises peuvent interroger les consommateurs sur la création d’un nouveau logo, d’un slogan.

En bref, engager une démarche de co-création dans sa stratégie de marketing et communication, c’est améliorer beaucoup de choses. L’expérience des consommateurs… La satisfaction client… Accroître leur fidélité et in fine améliorer votre image de marque.

#2 – Marketing collaboratif : questionner les clients ou les écouter ?

Internet, avec son caractère interactif et ses faibles coûts de contact, a favorisé le développement des pratiques de co-marketing. Questionnaires, formulaires, sondages sur le web… Ces formats d’études se sont multipliés mais sont encore trop fermés ! Certaines marques font le choix de plateformes d’échanges ponctuels ou permanents pour instaurer une démarche collaborative avec leurs consommateurs. Ces plateformes d’idéation permettent de créer un lien plus durable avec leurs communautés. Elles impliquent les consommateurs, le plus en amont possible, dans les processus de développement.

Grace à ces plateformes collaboratives, il est possible d’engager les modifications d’un produit/service au fur et à mesure que les besoins sont détectés. Cela grâce aux interactions permanentes entre la marque et les consommateurs. Ainsi, les moyens de communication digitaux simplifient l’interaction entre la marque et des consommateurs de plus en plus connectés.

Mais, il ne faut pas, non plus, hésiter à écouter autrement votre communauté en organisant des rencontres physiques lorsque cela est possible (#Covid). Des rencontres qui peuvent prendre des formats variés : tables rondes, déjeuners, ateliers… L’objectif ? Créer une relation client plus humaine et tisser un lien de proximité votre cible.

#3 – Marketing collaboratif : pour tous les consommateurs ?

Des clients, des prospects, des fans et influenceurs désireux d’entrer en relation et de discuter avec une marque et de proposer des idées. En bref, une communauté de passionnés avant tout ! Mais tous les consommateurs ne sont pas capables de co-créer. Certains se distinguent particulièrement par leur vision créative et singulière. Il est alors nécessaire de pouvoir les identifier afin de tirer les conversations et l’innovation vers le haut, mais sans pour autant mettre de côté les autres contributions.

#4 – Marketing collaboratif : sans contrepartie ?

Côté consommateur, s’inscrire dans un projet de co-création, répond avant tout au besoin d’être écouté et pris compte, plutôt qu’un réel besoin d’une rétribution quelconque. Obtenir une récompense n’est pas la principale motivation des consommateurs. Pour eux, il s’agit surtout d’apporter leur à un édifice communautaire efficace. 

Côté marque, il s’agit simplement de partager la valeur créée avec la communauté qui a donné de son temps et de ses idées.

#5 – Marketing collaboratif : des limites ?

On ne peut pas contrôler les commentaires des consommateurs sur les réseaux sociaux ou autres plateformes web. Dans le cadre d’une démarche collaborative, les marques doivent absolument prendre en compte la participation des consommateurs et ceci quels que soient les résultats obtenus. Le risque ? Que les consommateurs se sentent lésés s’ils constatent que leur participation n’a aucune incidence sur les choix définitifs de la marque. Il faut donc savoir écouter, prendre en compte, accepter et s’adapter !

Avec le marketing collaboratif, il est possible d’intégrer le consommateur à tous les stades du cycle de développement d’un produit / service : de la génération d’idées, du choix du concept, du prototypage, du packaging au lancement du produit/service et sa commercialisation. Cette collaboration met le consommateur sur un pied d’égalité avec la marque et renforce le dialogue entre les acteurs concernés. Ce co-marketing permet surtout de susciter une très grande implication des consommateurs sollicités et souvent de provoquer des recommandations de leur part. Pour toutes ces raisons, la co-création et le collaboratif sont aussi bien adaptés aux grandes entreprises qu’au PME désireuses de satisfaire leurs clients (pour des exemples concrets de marketing collaboratif client au sein de PME, c’est ici)